CHRONOTIARE

février 1995 - 11 septembre 1996

Cette tiare est une représentation du temps d'une année du calendrier grégorien (calendrier solaire adopté en 1582 par le pape Grégoire XIII).
La sphère du haut figure les quatre saisons.
La sphère du milieu, ou mésosphère, est divisé en douze frontispices qui représentent chacun un des mois de l'année : il s'agit de peintures établies d'après le martyrologe d'Usuard (XIIIème s. Italie septentrionale). Entre chaque frontispice se trouve un cercle divisé en 24 losanges : un pour chaque heure de la journée, en bleu clair les heures du jour, en bleu foncé les heure de nuit, en bleu médium les heures aurorales et crépusculaires ; leur nombre correspond au rapport du nombre d'heures jour/nuit relevé à la latitude de Paris du 15 au 15 de chaque mois.
La sphère du bas est divisé en cinquante trois colonnes qui figurent le nombre de semaines d'une année. Chaque colonne comporte sept pointes de diamant, une par jour, sauf la cinquante troisième qui en comporte deux et livre passage à un os, symbole de l'outil, et, dans le langage populaire, d'imperfection : en l'occurrence ici celle de tous les systèmes calendaires, lunaires ou solaires. Au premier plan sept femmes poussent un chariot dans lequel est représentée une planète : ce sont les étymons du nom des jours de la semaine (la Lune pour le lundi, lunae dies en latin ; Mars pour le mardi, martis dies ; etc.). Ces femmes ont une auréole, signe de gloire de celle qui donne le jour.

Hauteur : 50 cm  

Largeur : 20 cm 

Poids : 525 g

Crédits photos : Emilie Hirayama